L’art- thérapie Comment les arts plastiques peuvent-ils contribuer au mieux-être ?

 

Il peut être utilisé à la fois comme un support thérapeutique ou comme une activité visant le bien-être du sujet.

A l’heure où nous ne cherchons pas uniquement le bien-être physique de l’individu, nous pouvons voir actuellement un accroissement de moyens thérapeutiques pris en compte par les établissements hospitaliers pour améliorer le bien-être psychologique du sujet et lui permettre dans certains cas de combattre la maladie avec toutes les ressources dont il dispose.

 

Son origine

Durant la Grèce antique, les arts étaient déjà considérés comme un moyen cathartique et thérapeutique. Le mouvement expressionniste allemand Die Brücke au début du XXème siècle permettait aux artistes comme l’indique son nom, d’exprimer librement sur la toile l’angoisse individuelle ou collective. Ensuite Jean Dubuffet, initiateur de L’Art brut, a beaucoup attiré l’attention sur les créations picturales des malades mentaux qui s’exprimaient de manière spontanée et naturelle et qui généraient un effet apaisant. Mais c’est au début du XXème siècle que cet art-thérapie a été développée aux Etats-Unis et en Angleterre.

 

Pour qui ?

Cette méthode thérapeutique peut apporter à tous bien-être et réconfort. Elle peut être utilisée dans un cadre thérapeutique comme technique de soin en vue de l’amélioration psychique du patient. Mais elle se développe aussi actuellement, afin d’aider des personnes souffrant de maladie chronique ou de problèmes moteurs. Elle veille à l’amélioration de la qualité de vie aussi bien chez des patients hospitalisés que chez des personnes âgées. Chez les sujets ayant des difficultés pour s’exprimer par la parole ou chez les enfants, elle s’avère aussi bénéfique. De plus, elle peut être efficace contre les troubles d’apprentissage et/ou de comportement. Enfin le désir de mieux se connaître permet à tout un chacun d’explorer cette démarche, pour développer sa créativité, canaliser son énergie, communiquer, organiser et structurer sa pensée, s’affirmer et même s’épanouir. Comme le sport, elle peut être un défouloir et réduit ainsi le stress et l’anxiété ou se montrer efficace contre les troubles psychosomatiques, en reliant les mots du sujet à leurs émotions et à leur corps.

 

En quoi consiste-t-elle?

Comme son nom l’indique, elle utilise les arts visuels comme support d’interprétation et d’expression de soi non verbale et symbolique. Que ce soit le dessin, la peinture, le modelage ou le collage, toute forme d’expression créatrice va permettre au sujet d’entrer en relation avec son inconscient et tout ce qui est son monde intérieur. Outre l’imagination ou la pensée qu’il sollicite, il peut, dans le cadre d’une psychothérapie, exprimer aussi des émotions, des conflits ou encore évoquer des souvenirs, voire d’anciens traumatismes souvent refoulés.

 

Un langage artistique symbolique au sein d’une démarche thérapeutique.

Dans son expression, le corps entier est sollicité. Les mots laissent place aux gestes et aux tracés symboliques. La représentation alors de la création sera travaillée par libre association, le sujet étant invité à parler de son œuvre mais aussi, avec l’aide du thérapeute, de ce en quoi elle fait écho en lui. En dehors des émotions et des ressentis, cette approche fera remonter à la surface des éléments inconscients (souvenirs, traumatismes,…) qui seront mis à jour progressivement , par la représentation picturale qui s’avèrera de plus en plus précise, ou par les mots auxquels le sujet fera référence et qui deviendront le matériau indispensable à l’amélioration de son état. Grâce à la relation empathique et de confiance que le sujet entretient avec le thérapeute, il pourra progresser au fil des jours, à son rythme et  « y voir plus clair ».

 

Organisation du dispositif

Il n’y a pas de durée précise pour cette thérapie. Elle reste variable selon le sujet et sa ou ses problématique(s), ainsi que selon le cadre dans lequel elle s’inscrit. De plus, les séances peuvent se faire en groupe ou individuellement.

 

Formation

Des formations universitaires spécialisées en art- thérapie ont fait leur apparition en France et donne lieu à des diplômes universitaires. D’autres formations sont privées.

 

Les art-thérapeutes proviennent de plusieurs corps de métier, aussi bien dans le domaine paramédical, artistique ou psychologique.

Il est nécessaire de bien vérifier les compétences et la formation de tout professionnel avant d’envisager une quelconque démarche et choisir le professionnel adapté selon le but recherché : activité de loisirs, de bien être ou de psychothérapie.

 

Pour en savoir plus, lire : Boyer A, Manuel d’art-thérapie, Dunod, 2002

Site de la Fédération Française des Art-Thérapeutes (FFAT) : http://ffat.free.fr

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :