La structure du conte selon Vladimir Propp

imagesCA51ZU43.jpg

Morphologie du conte selon Vladimir PROPP

 

Fonctions des personnages

 

1-      Un des membres de la famille s’éloigne de la maison

 

  • Eloignement d’un adulte (travail ou deuil)
  • Eloignement d’un jeune (visite, lieu : forêt…, promenade)

 

2-      Le héros se fait signifier une interdiction

 

  • Aspect prière/ conseil : tu es trop petit pour y aller, n’ouvre pas la boîte, ne soulève pas la plume d’or, Ne sors pas de la maison,…
  • Ordre ou proposition : Amène ton jeune frère dans la forêt.

La suite du conte présente l’avènement soudain du malheur/ situation initiale (bonheur)

 

3-      L’interdiction est transgressée- TRANSGRESSION-

 

Un nouveau personnage fait son entrée : l’agresseur du héros (trouble la paix dans la famille, provoque le malheur, fait du mal, cause un préjudice.

De nouveaux personnages apparaissent au cours de l’action

 

4-      L’agresseur essaie d’obtenir des renseignements- INTERROGATION-

 

  • L’interrogation a pour but la découverte du lieu où se trouvent les objets précieux, où résident les enfants,…
  • Questionnements posés à l’agresseur par sa victime « que votre cheval est rapide ! Où puis-je en trouver un ?
  • Interrogation par personnes interposées

 

5-      L’agresseur reçoit des informations sur sa victime –TROMPERIE REUSSIE-

 

  • La marâtre et son miroir
  • Le Petit Chaperon Rouge apporte des provisions chez sa grand-mère

 

6-      L’agresseur tente de tromper sa victime pour s’emparer d’elle ou de ses biens- TROMPERIE REUSSIE-

 

  • Il prend un autre aspect : loup> grand-mère
  • L’agresseur agit par la persuasion : la sorcière offre un anneau
  • Moyens magiques utilisés : la marâtre donne une pomme empoisonnée
  • Utilisation  d’autres moyens trompeurs ou violents : couteau, pointes déposées sur le chemin du héros…

 

7-      La victime se laisse tromper et aide ainsi son ennemi malgré elle – FAUSSE COMPLICITE-

 

  • Le héros se laisse convaincre par l’agresseur (il accepte l’anneau)
  • Il réagit mécaniquement à l’utilisation des moyens magiques (sommeil profond, blessure…)

 

8-      L’agresseur nuit à l’un des membres de la famille ou lui porte préjudice- MEFAIT-

 

  • L’agresseur enlève un être humain (la sorcière enlève l’enfant)
  • Il vole ou enlève un objet magique (coffret magique)
  • Il pille ou abîme ce qui a été semé
  • Il ravit la lumière du jour
  • Il accomplit un vol ou un enlèvement sous d’autres formes : la nature de cet objet volé n’a pas d’incidence sur le déroulement de l’action.
  • Il fait subir des dommages corporels
  • Il provoque la disparition soudaine, résultat de pratiques magiques ou trompeuses
  • Il exige ou extorque sa victime
  • Il chasse quelqu’un
  • Il donne l’ordre de jeter quelqu’un à la mer
  • Il ensorcelle quelqu’un ou quelque chose
  • Il effectue une substitution (prendre la place de …)
  • Il donne l’ordre de tuer quelqu’un
  • Il accomplit un meurtre
  • Il enferme quelqu’un et l’emprisonne
  • Il veut obliger qqn à l’épouser
  • Il menace d’accomplir des actes de cannibalisme
  • Il tourmente qqn chaque nuit
  • Il déclare la guerre

8b- Il manque qch à l’un des membres de la famille où il veut posséder qch –MANQUE-

 

  • Manque d’un ami
  • Objet magique
  • Objet insolite (oiseau de feu, canard aux plumes d’or, merveilles des merveilles)
  • Forme spécifique (œuf magique avec la mort de la princesse)
  • Formes rationnalisées : manque d’argent,…

 

9-      La nouvelle du méfait ou du manque est divulguée, on s’adresse au héros par une demande ou un ordre, on l’envoie ou on le laisse partir – MOMENT TRANSITION-

 

>> Le héros entre en scène :

  • Héros quêteur : possibilité de partir
  • Héros victime : nécessité de partir

 

  • Un appel au secours est lancé, suivi par l’envoie du héros
  • On envoie immédiatement le héros (ordre ou prière)
  • Le héros part de chez lui, de lui-même
  • La nouvelle du malheur est divulgué (la mère annonce à son fils la disparition de sa sœur)
  • Le héros chassé est amené loin de chez lui
  • Le héros condamné à mort  est secrètement libéré
  • On chante un chant plaintif (meurtre, ensorcellement suivi d’expulsion, trahison)

 

10-   Le héros-quêteur accepte ou décide d’agir

 

11-   Le héros quitte sa maison – DEPART-

 

Un nouveau personnage entre dans le conte (donateur)

Le héros le rencontre par hasard dans la forêt, sur la route… Il reçoit de lui un moyen (magique éventuellement) qui lui permet de redresser le tord subi. Mais avant de le recevoir, le héros est soumis à certaines actions très diverses qui l’amènent à entrer en possession de cet objet.

 

12-   Le héros subit une épreuve, un questionnaire, une attaque qui  le préparent à la réception d’un objet ou d’un auxiliaire magique

 

  • Le donateur fait passer une épreuve au héros
  • Il salue et questionne le héros.
  • S’il répond grossièrement, il ne reçoit rien
  • S’il répond poliment, il reçoit un cheval…
  • Un mourant ou un mort demande au héros de lui rendre un service
  • Un prisonnier demande au héros de le libérer
  • On s’adresse au héros en lui demandant grâce (animal à laisser en vie)
  • 2 personnes en train de se disputer demandent au héros de partager entre elle leur butin.
  • Un être hostile essaie d’anéantir le héros
  • Un être hostile entre en lutte avec le héros
  • On montre au héros un objet magique et on lui propose un échange

 

13-   Le héros réagit aux actions du futur donateur

 

  • Il réussit ou non
  • Il répond ou non au salut du donateur
  • Il rend ou pas au mort le service demandé
  • Il libère le prisonnier
  • Il épargne l’animal
  • Il fait le partage et concilie ceux qui se disputaient/ le héros dupe les adversaires.
  • Le héros rend un autre service
  • Le héros se sauve des attaques qui le visent en retournant les moyens du personnage hostile contre celui-ci
  • Le héros remporte la victoire ou non sur l’être hostile
  • Le héros accepte l’échange, mais utilise aussitôt la force magique de l’objet contre le donateur.

 

14-   L’objet magique est mis à disposition du héros

 

 

  • Animaux : cheval, chouette…
  • Objets d’où sortent des auxiliaires magiques (anneau> jeunes gens, lampe> génie)
  • Objets ayant  propriétés magiques (violon, épée…)
  • Qualités reçues directement (force, capacité à se transformer en animal…)

1-Objets magiques : tout ce qui est transmis ainsi

  • Directement (suite à une récompense)
  • L’objet se trouve en un lieu indiqué
  • Objet se fabrique (barque,…)
  • Objet se vend et s’achète
  • Il tombe par hasard
  • Il apparait soudain spontanément
  • On boit ou  mange l’objet (potion magique)
  • On vole l’objet
  • Diverses personnes se mettent eux-mêmes à la disposition du héros (sous formule magique éventuellement).

 

2         types de combinaisons magiques :

  • Le vol de l’objet est lié :
  • Aux tentatives pour détruire le héros
  • A la demande de départager les adversaires
  • Aux propositions d’échange
  • Autres

 

15-   Le héros est transporté, conduit ou amené près du lieu où se trouve l’objet de sa quête.

 

  • Le héros vole dans les airs (tapis volant, Pégase, esprit…)
  • Il se déplace sur la Terre ou l’eau
  • On le conduit
  • On lui indique le chemin
  • Il utilise des moyens com° immobiles (gravit une échelle, découvre une entrée souterraine, pont…)
  • il suit des traces de sang et découvre l’entrée d’un royaume

 

16-   Le héros et son agresseur s’affrontent dans un combat

 

  • Ils se battent dans un champ
  • Ils entrent en compétition

 

17-   Le héros reçoit une marque

 

  • imprimée sur le corps : blessure, baiser qui allume une étoile sur son front
  • le héros reçoit un anneau ou un mouchoir
  • autres

 

18-   L’agresseur est vaincu

 

19-   Le méfait initial est réparé, le manque comblé

 

  • L’objet de la quête est enlevé par la force ou par la ruse
  • L’objet est pris par plusieurs personnes à la fois, leurs actions se succédant rapidement (anneau kidnappé plusieurs fois)
  • L’objet est pris grâce à un appât (or)
  • Obtention suite aux actions précédentes (le héros épouse la princesse après avoir tué le dragon)
  • L’objet est obtenu immédiatement au moyen de l’objet magique (livre magique, grimoire, baguette…)
  • L’utilisation de l’objet magique supprime la pauvreté
  • L’objet est pris au cours d’une chasse
  • Le personnage ensorcelé redevient ce qu’il était
  • Le mort ressuscite
  • Le prisonnier est libéré
  • Le prisonnier est libéré
  • Objet donné ou trouve dans un lieu indiqué

 

20-   Le héros revient

 

21-   Le héros est poursuivi

 

  • Le poursuivant vole à la suite du héros
  • Le poursuivant réclame le coupable
  • En poursuivant le héros, il se transforme successivement en plusieurs animaux différents
  • Le poursuivant se transforme en objet attrayant et se met sur le passage du héros
  • Le poursuivant essaie de dévorer le héros
  • Le poursuivant essaie de tuer le héros
  • Il essaie de couper avec ses dents l’arbre dans lequel le héros s’est réfugié

 

22-   Le héros est secouru

 

  • Il est emporté dans les airs
  • Il s’enfuit en mettant des obstacles sur la route de ses poursuivants
  • Au cours de sa fuite, il se transforme en objets qui le rendent méconnaissant
  • Il se cache dans une forge
  • Il est sauvé en se transformant pendant sa fuite en animaux, pierres, …
  • Il résiste à la tentation exercée par la dragonne sous les divers aspects qu’elle a pris
  • Il ne se laisse pas dévorer
  • Il est secouru alors qu’on attente à sa vie
  • Il saute sur un arbre

 

FIN DU CONTE OU NOUVEAUX MALHEURS POUR LE HEROS> NOUVEAU CONTE  (SUITE)

 

AUTRE STRUCTURE POSSIBLE

 

8 bis- Les frères enlèvent au héros l’objet qu’il rapporte ou la personne qu’il ramène (et le jettent lui-même au fond d’un précipice)

10-11- Le héros repart recommence une quête (ex : sa fiancée est enlevée)

12- Le héros subit à nouveau les actions qui le conduisent à recevoir l’objet magique

13- Nouvelle réaction du héros aux actions du futur donateur

14- un nouvel objet magique est mis à disposition du héros

15- Le héros est transporté ou amené près du lieu où se trouve l’objet de sa quête

23-Le héros arrive incognito chez lui ou dans une autre contrée

  • Retour dans sa maison (il s’arrête chez un artisan et revient apprenti)
  • Il arrive chez le roi d’un pays étranger

24-un faux héros fait valoir des prétentions mensongères (frères se font passer pour le héros vainqueur)

25- on propose au héros une tâche difficile

  • Epreuve du manger et boire
  • Epreuve du feu
  • De devinettes : expliquer un rêve, interpréter le cri d’un animal
  • Epreuve du choix : trouver la personne recherchée
  • Se cacher sans se faire trouver
  • Embrasser la princesse à sa fenêtre
  • Sauter en haut d’un portail
  • Epreuve de force, d’adresse et de courage
  • Epreuve de patience
  • Obligation de rapporter ou fabriquer qqch

26- La tâche est accomplie

27- le héros est reconnu

  • Grâce à une marque (blessure, étoile…)
  • Grâce à l’objet donné (anneau, plume du courage)

28- Le faux héros ou l’agresseur est démasqué

29- Le héros reçoit une nouvelle apparente

  • Directement grâce à l’objet magique d’un auxiliaire
  • Il construit un magnifique palais
  • Il met de nouveaux vêtements
  • Formes rationnalisées et humoristiques

30- le faux héros ou l’agresseur est puni

31- le héros se marie et monte sur le trône.

 

 

 

Les tâches

 

Toutes les tâches suivies d’une quête> éléments du nœud de l’intrigue

Toutes les tâches suivies par la réception d’un objet magique> mise à l’épreuve

Les tâches difficiles sont le domaine d’élection des assimilations les plus diverses (la princesse veut que héros batte le dragon s’il veut obtenir sa main)

Une action en entraînant une autre, tout est relié.

 

Les fonctions

 

La réalisation des fonctions influent les unes sur les autres, que ces mêmes formes s’appliquent à des fonctions différentes.

Une forme peut se déplacer en prenant une signification nouvelle ou en gardant en même temps sa signification ancienne.

L’action ne peut être définie en dehors de sa situation au cours du récit.

Tenir compte de sa signification dans le déroulement de l’intrigue.

Par fonction, nous entendons l’action d’un personnage, définie du point de vue de sa signification dans le déroulement de l’intrigue.

  • Les éléments constants, permanents du conte sont les fonctions des personnages, qq soient ces pers. et qq soit la manière dont ces fonctions sont remplies. Les fonctions sont les parties constitutives fondamentales du conte.
  • Le nombre de fonctions que prend en compte le conte est limité
  • La succession des fonctions est toujours identique
  • Tous les contes merveilleux appartiennent au même type en ce qui concerne leur structure.

 

Source: Morphologie du conte de Vladimir Propp

 

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :