Ecrire pour prendre soin de soi. Des mots sur les maux.

Dominique Loreau nous montre dans son livre que tenir un journal apporte des bénéfices non soupçonnés. Toutes les notes que nous prenons au quotidien reflètent le monde quel nous nous sommes créés et que nous continuons à construire et peuvent devenir une excellente méthode cathartique. 

Dans son livre, » L’art de listes », elle explique que l ‘écriture permet de mieux se connaître et de trouver la force en soi pour dépasser les obstacles de la vie.

 

 

L’écriture permet de mieux se connaître et de trouver la force en soi pour dépasser les obstacles de la vie.

Tenir un journal apporte des bénéfices non soupçonnés. Toutes les notes que nous prenons au quotidien reflètent le monde dans lequel nous nous sommes créés et que nous continuons à construire et peuvent devenir une excellente méthode cathartique.

 

  • Ecrire pour prendre du recul, pour éviter les mêmes erreurs.

Cette activité permet de trouver une force, un équilibre. Il s’agit de donner vie à ses pensées, à son sens de la poésie, à sa propre philosophie. Noter ce que l’on fait, ce que l’on ressent, ce dont nous rêvons font partie des richesses de l’existence.

 

  • Ecrire pour mieux évoquer l’impalpable, l’inexprimable.

Prendre des notes sur des pensées est un moyen de les capter et les rendre réelles. On apprend ainsi à les nommer et les ordonner.

Elaborez ainsi votre collection de mots ou d’expressions se rapportant aux émotions, afin de ne pas être submergé par elles et de prendre du recul. Il s’agit de préparer une réserve de secours quand on ne peut mettre de mots sur nos maux et de faire l’inventaire de ses émotions pour ne plus en être victime.

Inscrivez vos peurs, vos frustrations, vos colères, vos angoisses du quotidien qui vous empêchent de prendre plaisir complètement à ce que vous faites, qui prend votre énergie, vole votre temps ou le parasite. Posez-vous toutes ces interrogations qui vous permettront d’y voir plus clair. Prenez connaissance de ce qui vous dérange : ressentiment, jalousie, évènement… et essayez de comprendre pourquoi et à quoi cela répond-il.

Ces pensées négatives nous affaiblissent et ont des conséquences sur votre système immunitaire. Il est alors nécessaire de répertorier tout ce qui vous rend émotif et qui est source de fatigue. Cet acte devient un exutoire du trop plein émotionnel qui permet de vous libérer, de « vider votre sac ».

 

  • Ecrire pour être lucide.

Le fait de retravailler son écrit initiale, avec toutes les corrections que cela implique, afin de trouver les mots justes correspondant au plus près à sa réflexion ou à son ressenti, la bonne formulation des phrases, le style, la concision, permet d’éclairer son moi. L’élaboration de ses mémoires peut contribuer à améliorer la qualité de vie. Dire la vérité même si c’est dur, ne pas avoir peur d’écrire des choses dérangeantes pour avancer et aller au plus profond de soi.

Ainsi écrire son journal quotidien permet comme les surréalistes avec l’écriture automatique, d’écrire ce qui vous vient à l’esprit sans chercher à le contrôler, que cela ait un sens ou non, de manière à ce que notre mental n’ait pas le temps de censurer. Ici, il s’agit de  « purger et purifier ses pollutions inconscientes » mais aussi développer sa créativité, afin de retrouver un équilibre émotionnel. Ce journal devient votre  « petit carnet bavard », disposant d’une « corbeille » pour évacuer outre vos émotions, votre stress.

 

  • Ecrire, une pharmacopée psychologique de secours.

Vous pourrez dès lors chercher des solutions pour y remédier, répertoriez toutes les ressources (activités culturelles, sportives, moments de détente…), tous les baumes à l’âme dont vous disposez. Notez tout ce qui vous fait plaisir, les activités qui vous épanouissent, vos projets futurs, tout ce qui vous apporte de l’énergie.

Elaborez ensuite votre carnet d’anthologie. En effet, les citations, les poèmes, les proverbes, les maximes, les expressions, les paroles de chanson ou encore les extraits choisis de vos livres préférés peuvent être un puits de ressource. Certains mots nous accompagnent, nous donnent davantage d’espoir dans les moments difficiles, nous portent.

 

  • Ecrire pour se fixer des repères, faire le bilan de sa vie et envisager de nouvelles perspectives.

Notez les points positifs et négatifs afin d’être acteur de votre vie et d’y interagir. Visualisez vos buts, vos ambitions, vos convictions, vos rêves. Demandez-vous ce que vous aimeriez changer, réaliser et accomplir.

 

Si vous voulez en savoir plus, lisez le livre écrit par Dominique Loreau, l’art des listes. Simplifier, organiser, enrichir sa vie, chez Marabout qui vous propose des listes pré élaborées, pour vous donner des idées.

 

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :